« Il avait fui en 1871 une Alsace devenue allemande, avant de retourner à Strasbourg, six ans plus tard, pour y finir ses jours.

Depuis 1878, le peintre et illustrateur Théophile Schuler repose dans sa ville natale. Qui aurait pu célébrer cette année le bicentenaire de sa naissance. Ce ne serait que partie remise. »

Serge HARTMANN

Voir l’article des DNA sur Théophile Schuler du 27/06/21